Le forum consacré aux fortifications françaises et à l’arsenal de Rochefort
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Canon de 155 C mle 1890

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bth
Membre confirmé
avatar

Date d'inscription : 15/08/2010
Age : 42
Localisation : Hauts de Seine (92)

MessageSujet: Canon de 155 C mle 1890   Dim 26 Juin 2011, 20:29

Le canon de 155 mm court mle 1890 à culasse de Bange a été développé en parallèle du canon de 120 mm court mle 1890.

L'affût développé est constitué d'un grand affût, supportant les roues, la crosse et sa bêche, une table d'appui et un pivot, sur lesquels repose le petit affût, deuxième élément constitutif de l'affût.

La principale différence entre le canon de 155 et le canon de 120 réside dans le grand affût. Pour le canon de 155, la bêche de crosse est beaucoup plus large, et pour le tir, le grand affût ne repose pas sur ses roues, mais sur une retombée avant, appelée servante. L'essieu est coudé, ce qui permet de le relever pour la mise en batterie, ou de l'abaisser pour le transport.

Le petit affût, qui repose sur le grand affût, est mobile, et a un débattement par rapport à l'axe du grand affût. Il supporte le manchon à tourillons.

Le tube de 155 court, peut reculer dans le dit manchon. Il est rendu solidaire à ce dernier, par l'intermédiaire d'un frein hydropneumatique, qui absorbe le recul.

La durée de mise en batterie est de l'ordre de 10 minutes. Le changement d'objectif en direction (effectué au cric) de l'ordre de 5 minutes.

Caractéristiques du canon de 155mm court mle 1890


Poids de la bouche à feu en batterie : 3 370 kg
Longueur en calibres : 15,4

Obus :

Ordinaire : 40,000 kg
A balles : 41,000 kg
A mitraille mle 1887 : 40,800 kg
Allongé : 43,000 kg

Portée maximale de 6 400m pour V0=290 m/s.

Quelques visuels de la pièce :


Cette vue permet de voir l'intérêt de cette pièce, associant un calibre "lourd" et une mise en batterie ne nécessitant pas la construction d'une plate-forme en bois. On notera également à droite, l'essieu coudé, bien visible sur cette photo "roues ôtées".




Sur cette photo prise juste après le départ du coup, on peut voir l'effort transmis sur la crosse (voir le bourrelet de terre), ainsi que le recul du tube dans le manchon. On notera le frein de roue, bien visible.


Les pièces du 16ème bataillon d'artillerie à pied de Rueil-Malmaison. Ce cliché permet de voir au premier plan, la servante et le cric de manœuvre, et d'apprécier la taille de la bêche et notamment de la partie s'enfonçant dans le sol.
Revenir en haut Aller en bas
http://lpracht.free.fr
 
Canon de 155 C mle 1890
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les défenses de l'arsenal de Rochefort :: Armement :: Artillerie :: Artillerie de campagne-
Sauter vers: