Le forum consacré aux fortifications françaises et à l’arsenal de Rochefort
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une bien étrange entrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Steph
Admin
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 45
Localisation : Vendée (85)

MessageSujet: Une bien étrange entrée   Mer 20 Juil 2011, 11:49

Un bien étrange dispositif que cette entrée…

J’hésite quant au terme général à utiliser pour le définir car le plan d’origine ne correspond pas à ce qui est aujourd’hui visible ! Sans ce plan, j’aurais volontiers parlé de tambour, terme qui m’aurait semblé bien plus adapté que celui de bastion car, hormis quelques possibilités de flanquement, notre entrée est bien loin d’avoir la consistance et les caractéristiques usuelles d’une telle construction… Un bastion d’infanterie, ça existe ça, un bastion d’infanterie ????

Bref, lors de la construction du fort initial (1881 – 1882), on craignait certainement qu’il soit « tourné » par l’ennemi en cas d’attaque et, pour mieux protéger la porte, celle-ci fut établie face aux Acles, c'est-à-dire face à la frontière. Cette porte, donc, s’ouvre dans le flanc d’un « bastion d’infanterie » ceinturé d’un petit fossé et son flanquement direct est assuré depuis les créneaux de la caserne de temps de paix. L’escarpe de ce dispositif, d’une épaisseur relativement faible, est percée de nombreux créneaux de fusillade et présente un petit saillant permettant d’assurer le flanquement du fossé. On notera que si son "front de gorge" est bétonné, il n’en va pas de même pour le flanc dans lequel s'ouvre la porte, ce qui pourrait indiquer une reconstruction partielle, sur le même plan qu'à l'origine, au début des années 1890…


A suivre...

Steph

_________________



Dernière édition par Steph le Mar 22 Nov 2011, 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.steph-sph.com
Steph
Admin
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 45
Localisation : Vendée (85)

MessageSujet: Re: Une bien étrange entrée   Mer 20 Juil 2011, 13:40

Passé le pont démontable qui permet de franchir le fossé, passée la porte « blindée », on entre dans un petit sas battu latéralement par deux créneaux d’infanterie et fermé à son autre extrémité par une grille, dont un vantail a été déposé.

Comme semblent l’indiquer les consoles métalliques ici visibles sur le mur de gauche, il devait également être possible de couvrir le sas par des tirs fichants. Un tel dispositif équipait peut être l’autre mur formant le sas mais, comme on peut également le constater sur le cliché, cette partie de l’entrée a subi des modifications ultérieurs et on y relève les traces d’une couverture qui n’apparaît clairement sur aucun des plans dont je dispose actuellement.…

En parlant de plan, j’adresse tous mes remerciements à Marco Frijns, avec qui j’ai pris grand plaisir à revisiter l’Olive, et qui m’a fait suivre le lien suivant :
http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/memoire_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_98=AUTP&VALUE_98=%20Marc&NUMBER=43&GRP=440&REQ=%28%28Marc%29%20%3aAUTP%20%29&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P&SPEC=1&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=1&MAX3=50&DOM=Tous
Parmi beaucoup d’autres choses, on y voit bien que l’entrée actuelle n’est plus ce qu’elle était à l’origine ! Si le muret de soutènement bordant l’intérieur du coude de la route y figure bien, on remarque que le rempart latéral qui masque le flanc de la caserne, lui, n’y apparaît pas!!!
Ce tambour (car cette fois c’en est un !) résulte d’un programme de renforcement envisagé à partir de 1892 et qui débutera effectivement à partir de 1893. Rankki qui, en plus d’être le « régional de l’étape », est pardessus tout un architecte passionné et passionnant, m’a montré de nombreux plans établis dans le cadre de ces modifications et je l’en remercie à nouveau !!!

Outre la « poterne », qui permettait de rallier rapidement l’entrée depuis le poste de garde du casernement, on remarque que les deux portes de ce dernier ici visibles sont recouvertes d’un blindage. Tout semble indiquer qu’elles sont celles de la « construction d’origine ». Cependant, cet état de fait me pousse à une nouvelle observation : au niveau des fenêtres de cette partie du bâtiment (seule celle du « poste de police » est ici visible), aucune trace intérieure ou extérieure n’indique la présence de volets permettant leur obturation… Il est probable qu'elles ne furent percées qu’après 1893…

A suivre…

Steph

_________________



Dernière édition par Steph le Lun 25 Juil 2011, 06:54, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.steph-sph.com
Steph
Admin
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 45
Localisation : Vendée (85)

MessageSujet: Re: Une bien étrange entrée   Mer 20 Juil 2011, 14:17

Dernière constituante de notre dispositif, le mur « pare-éclats »…

Lui non plus n’apparaît pas clairement sur les plans d’origine. J’en ai noté traces en pointillés sur les plans d’avant 1893 que m’a montré Rankki, ce qui semble indiquer un projet plus qu’une réalisation effective ! En outre, sur certains de ces plans, ce mur apparaît percé de nombreux créneaux dont on ne retrouve aucune trace aujourd’hui…
Shocked Chose qui m’étonne bien plus que la porte qui fermait le tambour masquant le flanc du casernement et qui gît aujourd’hui à terre??? En présence d’un témoin de toute confiance, j’ai vérifié ce qui me « turlupine » depuis plusieurs années : les passages ménagés dans cet ultime rempart ne présentent aucune trace indiquant qu’ils étaient fermés de portes !!!


L’entrée de l’Olive ??? Un "bastion d’infanterie", pas un tambour…


Wink Bien à vous

Steph

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.steph-sph.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une bien étrange entrée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une bien étrange entrée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les défenses de l'arsenal de Rochefort :: Autres fortifications françaises :: Le système Séré de Rivières :: Fort de l'Olive-
Sauter vers: