Le forum consacré aux fortifications françaises et à l’arsenal de Rochefort
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RO 204B
Membre confirmé
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 75
Localisation : 17000 La ROCHELLE

MessageSujet: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   Jeu 22 Juil 2010, 18:25

C'est passé presque inaperçu : les dehors du fort de l'île Madame sont ouverts à la visite (batterie extérieure, glacis, tambour d'entrée, poudrière extérieure (contrescarpe côté ouest, " contrescarpe " comme écrit, n'en déplaise au correcteur d'orthographe qui s'obstine à souligner le mot l).
Ce sont des bénévoles de l'écomusée de Port-des-Barques qui assurent les visites (3 €). Les horaires dépendent de la praticabilité de la passe aux Boeufs et par conséquent des marées (téléphoner à l'écomusée au 05 46 84 19 19).
Les petits malins penseront qu'on peut entrer sans payer en dehors des heures de visite. Sans doute. Mais outre que ce n'est pas vraiment honnête, l'espace étant clos, y entrer sans autorisation est une infraction... susceptible d'être relevée par le gardien installé à demeure 24h/24 toute l'année.



La poudrière extérieure, à peu près conforme au modèle standardisé 1874 (absence de baies d'aérage sous les baies des lanternes d'éclairage).


Dernière édition par RO 204B le Dim 07 Nov 2010, 09:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Steph
Admin
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 45
Localisation : Vendée (85)

MessageSujet: Re: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   Jeu 22 Juil 2010, 18:48

cheers Wouaaaa, très jolie photo!!!!

Wink Tu dois avoir un appareil énorme, avec pied à niveau et tout et tout…
Crying or Very sad J’ai même plus un cliché pour comparer ( Twisted Evil disque dur externe de M…)…
J'vais y retourner !!!
Wink
A+
Steph

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.steph-sph.com
SCHOEN
Membre confirmé
avatar

Date d'inscription : 22/07/2010
Localisation : Berge du Rhin

MessageSujet: Re: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   Jeu 22 Juil 2010, 19:59

RO 204B a écrit:
Les petits malins penseront qu'on peut entrer sans payer en dehors des heures de visite. Sans doute. Mais outre que ce n'est pas vraiment honnête, l'espace étant clos, y entrer sans autorisation est une infraction... susceptible d'être relevée par le gardien installé à demeure 24h/24 toute l'année.

Promis je savais pas ! Mais peut être qu'il y a deux ans cela n'était pas encore le cas ? En dehors du projecteur dans l'alvéole, il n'y avait rien...



Antoine
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lesgardiensdurhin.fr
RO 204B
Membre confirmé
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 75
Localisation : 17000 La ROCHELLE

MessageSujet: Re: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   Jeu 22 Juil 2010, 21:04

SCHOEN a écrit:
[...] mais peut être qu'il y a deux ans cela n'était pas encore le cas ? En dehors du projecteur dans l'alvéole, il n'y avait rien...Antoine

Exact ! Le gardiennage permanent est une disposition liée à la reprise - récente - de la restauration et de l'aménagement du site. D'ailleurs, il n'y a pas si longtemps, il n'y avait même pas de vraie clôture devant la batterie extérieure...
Aussi, je te donne l'absolution !
Pour ta photo, je donne quelques précisions. Il s'agit du sas d'entrée. Il est en chicane. L'accés est hors photo. L'ouverture à gauche est celle de la chambre. Au fond, partant vers la gauche, la gaine qui ceinture l'ensemble (que Truttmann nomme " galerie-enveloppe d'assèchement ") et dessert, à l'extrémité opposée à l'entrée, " la chambre d'éclairage où se plaçaient les lanternes éclairant le magasin de l'extérieur ". Le vantail déposé contre le mur à droite provient sans doute de la porte extérieure, " en bois doublé de tôle " (Truttmann) Pas de tôle, évidemment, à l'intérieur, alors que gonds et pentures sont en bronze pour éviter tout risque d'étincelle. Nous sommes là dans les grands lieux communs concernant ce type de fortification !



Le bronze ne vieillit pas mieux que le fer ou l'acier... Forcément, ce n'est pas du bronze Laughing


Dernière édition par RO 204B le Lun 26 Juil 2010, 17:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RO 204B
Membre confirmé
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 75
Localisation : 17000 La ROCHELLE

MessageSujet: Re: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   Dim 25 Juil 2010, 23:05

Ce magasin à poudre est décidément extrêmement intéressant. Il est en effet, comme déjà dit, à peu près rigoureusement conforme aux prescriptions édictées au chapitre XVI du rapport de 1874, et je ne crois pas qu'il y en ait beaucoup de semblables dans un rayon important tant au nord qu'au sud de La Rochelle...

Encore plus extraordinaire : ni Truttmann (qui consacre un article au fort de l'île Madame dans " les derniers Châteaux forts ") ni Faucherre et François-Yves le Blanc (les Fortifications du littoral - Charente-Maritime) n'en parlent : dans leurs études respectives, ce magasin, pourtant si remarquable, n'existe tout simplement pas !

Au nombre des dispositions conformes aux prescriptions de 1874, on rappelle :
- l'existence d'un vestibule formant sas ;
- la présence d'une double porte d'accès à la chambre, une à l'extérieur qui est en bois doublé de tôle, l'autre à l'intérieur dont les gonds, les pentures et la serrure sont en bronze.
Il faut bien comprendre que ces deux portes sont contiguës, de part et d'autre du mur, séparées l'une de l'autre seulement par l'épaisseur de celui-ci. Il ne faut surtout pas confondre ce qui est appelé " porte extérieure " (Truttmann) avec la porte du vestibule, et encore moins avec celle de l'entrée " primaire " enrobée dans la contrescarpe.

Exceptionnel : cette porte doublée de tôle est encore visible, simplement déposée contre un mur du vestibule, près de son emplacement originel (Cf. la photo de Schoen).
Quelques photos, en commençant par le début :
l'entrée " primaire ". On remarque les gonds et la feuillure pour une porte dont
il reste un vantail actuellement déposé dans le couloir (à gauche sur la photo).
Le claveau de clef comportait une plaque - disparue - avec la date (1880). Le
vestibule s'ouvre à droite, à quelques mètres en arrière de cette entrée.



_________________________________________________________________
Cette entrée est dans l'axe de la caponnière double qui en défend par conséquent
l'accès.



___________________________________________________________________
L'entrée de la chambre. Comme la couleur d'au moins certains d'entre eux l'indique
(en bas à droite en particulier), les gonds sont en bronze : nous sommes donc à l'in-
térieur. Au dessus de la porte, l'ouverture donnant sur le puits d'éclairage côté ent-
rée. Au delà de la porte, le vestibule. On aperçoit (à gauche) les vantaux de la por-
te " extérieure " déposés, comme dit plus haut, contre un mur du vestibule.



Bis bald.


Dernière édition par RO 204B le Sam 07 Aoû 2010, 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Steph
Admin
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 45
Localisation : Vendée (85)

MessageSujet: Re: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   Ven 30 Juil 2010, 05:58

Hello,

Ce que l’on voit à droite de l’entrée du magasin, sur la photo ci-dessous, pourrait bien être l’amorce de la rampe sur laquelle passait la voie ferrée (sans doute à écartement de 40 cm) permettant l’approvisionnement en gargousses des canons.
Wink A+
Steph

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.steph-sph.com
RO 204B
Membre confirmé
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 75
Localisation : 17000 La ROCHELLE

MessageSujet: Re: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   Ven 30 Juil 2010, 14:44

Steph a écrit:
Hello,

Ce que l’on voit à droite de l’entrée du magasin, sur la photo ci-dessous, pourrait bien être l’amorce de la rampe sur laquelle passait la voie ferrée (sans doute à écartement de 40 cm) permettant l’approvisionnement en gargousses des canons.

Wink A+
Steph
L'allégation est intéressante et plausible, mais, ce n'est pour l'instant qu'une hypothèse qu'il faudra justifier. En outre, si nous parlons bien de la même chose (une petite flèche sur la photo, STP), n'est-ce pas un peu raide pour une telle voie ?

En attendant, petit rappel. Selon Truttmann (in " la Barrière de fer "),
" Le magasin à poudre type 1874 est essentiellement constitué :
- d'une chambre à poudre rectangulaire voûtée ;
- d'un vestibule d'accès ;
- d'un vide sanitaire voûté, sous la chambre à poudre, pour en assécher le sol ;
- d'une galerie-enveloppe d'assèchement d'un mètre de large, ceinturant l'ensemble et desservant, en bout de la chambre à poudre opposé à l'entrée, une chambre d'éclairage où se plaçaient les lanternes éclairant le magasin de l'extérieur. "

Hors le vide sanitaire sous la chambre à poudre, dont l'existence, pour le moment, n'a pu être vérifiée, toutes ces dispositions sont présentes à l'île Madame. On en verra plus loin les caractéristiques détaillées, et l'on pourra apprécier à quel point elles ont été respectées.

Ci-après, photo de la " galerie-enveloppe d'assèchement.


Tout le monde admettra que rien ne ressemble plus à ce couloir que n'importe quel autre couloir de même destination dans bon nombre d'autres forts. Et si l'on ne disait pas - le sachant pour être l'auteur de la photo Laughing - que c'est celui du fort de l'île Madame, qui serait capable de l'affirmer ? Ici, la galerie " de gauche " par rapport à l'entrée. Au fond, le mur de la " chambre d'éclairage ".
On remarque :
- l'étroitesse de la galerie (susceptible de faire office de " chambre de détente " en cas d'explosion) ;
- l'appareil, en lits réguliers de " moellons équarris* ", ainsi que c'est généralement le cas dans ce type de galerie (pas de nécessité décorative et réduction des coûts).

* Pour les termes d'architecture, je me réfère à " Architecture, méthode et vocabulaire " de J.M. Pérouse de Montclos, Editions du patrimoine - Imprimerie nationale 1ére éd. 1972.


Dernière édition par RO 204B le Sam 07 Aoû 2010, 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Steph
Admin
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 45
Localisation : Vendée (85)

MessageSujet: Re: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   Sam 31 Juil 2010, 09:35

Bonjour,

Pour rester dans le sujet d'origine, j'ai divisé la partie sur la voie ferrée qui se trouve maintenant ici:
http://www.defense-des-cotes.com/ile-madame-f71/approvisionnement-en-gargousses-des-pieces-d-artillerie-t63.htm#126

Wink A+
Steph


_________________



Dernière édition par Steph le Dim 15 Aoû 2010, 08:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.steph-sph.com
RO 204B
Membre confirmé
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 75
Localisation : 17000 La ROCHELLE

MessageSujet: Re: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   Sam 07 Aoû 2010, 19:57

7 août 2010 : un petit tour à l'île Madame, pour effectuer quelques vérifications sur la poudrière.
J'ai relevé quelques dimensions :
- largeur de la chambre = 5,60 m (je contredis là certains auteurs bien plus autorisés que moi, qui donnent 4 mètres dans certains de leurs écrits, mais j'ai pris la peine de mesurer et je suis sûr de ma mesure ; d'ailleurs, si on y réfléchit un peu," 4 mètres ", ça ne tient pas la route...
- épaisseur du mur d'accès à la chambre = 1 m ;
- largeur de la gaine d'assèchement = 0,80 m :
- hauteur de ladite gaine = 2,25 m.

Je me suis particulièrement intéressé à la chambre des lampes : conforme au modèle type ! Photos et commentaires dans une dizaine de jours (je m'absente).

Bis bald.


Dernière édition par RO 204B le Mar 17 Aoû 2010, 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adj. Lissner
Membre confirmé
avatar

Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : Savoie

MessageSujet: Re: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   Mar 17 Aoû 2010, 13:03

Salut,

De mon modeste point de vue, le magasin à poudre en question n'a rien d'exceptionnel, sinon qu'il est situé dans la contrescarpe.
Ceci dit, des magasins à poudre Mle 1874, j'en ai pas vu beaucoup du coté de Rochefort !!! Wink mais j'ai pas tout vu non plus Crying or Very sad

Me semble qu'un magasin à poudre Mle 1874 se doit d'avoir une largeur d'environ 6m pour une question d'empilement des tonneaux de poudre noire. La capacité désirée est obtenue en faisant varier la longueur.
Quant aux galeries d'assèchement, leur largeur diffère selon l'architecture de la chambre à poudre... et les possibles réutilisations de l'une ou l'autre des galeries latérales.
M'enfin si j'ai souvent un mètre dans la voiture, c'est rare que je prenne les mesures des magasins à poudre ! Les vacances sont trop courtes... snif Sad

@+
Revenir en haut Aller en bas
http://www.savoie-fortifications.com
Steph
Admin
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 45
Localisation : Vendée (85)

MessageSujet: Re: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   Mar 17 Aoû 2010, 20:35

Bonsoir,
Embarassed Dans l’état actuel des choses, j’en ai pas la certitude mais…tout semble indiquer que, en matière de défense des côtes et au moins dans le 4e Arrondissement, on ne stockait pas la poudre en tonneaux… ( Razz tous les fûts étaient réservés au cognac !!!)
Embarassed D'après ce que j'en ai vu au SHD, tout passait par le Vergeroux, où les gargousses étaient confectionnées et stockées en caisses étanches, avant d’être dispatchées (magasins de Lupin pour les navires, expéditions directes pour les batteries…). Du reste (et je vérifierai demain avec Schoen !), je n’ai pas souvenir de plaques d’accès au vide sanitaire. En plus, aucune trace de plancher sur mes photos…

Wink Tu te souviens de cette plaque merveilleuse lors de l’une de nos patrouilles infernales ???
L'a pas ça dans le coin je crois Sad ...
Wink Vivement ma prochaine montée en Zaltitude!!!!
Wink A+
Steph
Revenir en haut Aller en bas
http://www.steph-sph.com
RO 204B
Membre confirmé
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 75
Localisation : 17000 La ROCHELLE

MessageSujet: Re: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   Mar 17 Aoû 2010, 22:12

Adj. Lissner a écrit:
De mon modeste point de vue, le magasin à poudre en question n'a rien d'exceptionnel [...]
Je n'ai rien dit de semblable, adjudant !
Ce qui est exceptionnel, c'est qu'il est le seul à la ronde, et que le rayon de la ronde fait un paquet de kilomètres.
Razz Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Adj. Lissner
Membre confirmé
avatar

Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : Savoie

MessageSujet: Re: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   Mer 18 Aoû 2010, 13:10

RO 204B a écrit:
Adj. Lissner a écrit:
De mon modeste point de vue, le magasin à poudre en question n'a rien d'exceptionnel [...]
Je n'ai rien dit de semblable, adjudant !
Ce qui est exceptionnel, c'est qu'il est le seul à la ronde, et que le rayon de la ronde fait un paquet de kilomètres.
Razz Very Happy

Ben... selon la distance de la ronde, j'ai du magasin à poudre en stock autour de chez moi : plusieurs dizaines dans les 50 km.
Oui mais voilà, ce n'est pas franchement le même type de fortification ; ni les mêmes moyens (le calibre maximum étant du 155mm).

En revanche, un magasin à poudre logé dans la contrescarpe... De mémoire, je connais seulement celui de Vallon Claous (Ubaye) ; et encore s'agit-il d'un magasin à poudre sous roc et non d'un modèle 1874.
Quant à celui de l'Ile Madame, à bien y réfléchir cette implantation n'est pas extraordinaire du fait que l'artillerie est à l'extérieur de l'ouvrage.

Enfin, pour ce qui est de l'absence de vide sanitaire, je propose en comparaison les 2 magasins à poudre du Fort de la Croix de Bretagne. Toutefois, les traces montrent que les chambres à poudre possédaient un plancher, aujourd'hui défunt, séparant la poudre du sol.


Steph a écrit:
Dans l’état actuel des choses, j’en ai pas la certitude mais…tout semble indiquer que, en matière de défense des côtes et au moins dans le 4e Arrondissement, on ne stockait pas la poudre en tonneaux… ( tous les fûts étaient réservés au cognac !!!)
D'après ce que j'en ai vu au SHD, tout passait par le Vergeroux, où les gargousses étaient confectionnées et stockées en caisses étanches, avant d’être dispatchées (magasins de Lupin pour les navires, expéditions directes pour les batteries…). Du reste (et je vérifierai demain avec Schoen !), je n’ai pas souvenir de plaques d’accès au vide sanitaire. En plus, aucune trace de plancher sur mes photos…
Intéressant !!! Si si, très intéressant ! Décidément, faut pas hésiter à abuser du SHD de Rochefort !!! pirat

Des caisses étanches ? Ca expliquerait l'absence de vide sanitaire (pas de trace sur mes photos).
Mais ça pose d'autres questions : pourquoi des galeries d'assèchement ? Pourquoi des évents ? Et pourquoi une chambre aux lampes en fond de magasin ? Bref, pourquoi autant de précausions destinées à limiter l'humidité, si le conditionnement de la poudre ne craint pas l'humidité ??? scratch
On aurait alors pu sérieusement simplifier le plan du magasin, et en réduire d'autant le coût. Par exemple, sur ce qui sera fait dans les magasins à poudre sous roc post obus-torpille.

Question : le Fort de l'Ile Madame possédait-il de l'artillerie de " petit calibre " (95mm notamment) ? Si oui, est-ce que les gargousses de ces pièces étaient également confectionnées à l'avance ?
Et qu'en est-il des projectiles : étaient-ils stockés chargés (sans la fusée s'entend) ?

@+
Adj. Lissner.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.savoie-fortifications.com
RO 204B
Membre confirmé
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 75
Localisation : 17000 La ROCHELLE

MessageSujet: Re: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   Dim 22 Aoû 2010, 13:03

Adj. Lissner a écrit:
[...] un magasin à poudre logé dans la contrescarpe... De mémoire, je connais seulement celui de Vallon Claous (Ubaye) ; et encore s'agit-il d'un magasin à poudre sous roc et non d'un modèle 1874.
Quant à celui de l'Ile Madame, à bien y réfléchir cette implantation n'est pas extraordinaire du fait que l'artillerie est à l'extérieur de l'ouvrage.
A dire vrai, le fort de l'île Madame n'étant tout de même qu'un assez modeste ouvrage (en comparaison des grands forts SR du nord ou de l'est), on n'avait pas beaucoup le choix pour l'implantation de ce magasin si l'on voulait respecter " l'obligation d’isoler les magasins des logements, et également de les en éloigner, le plus possible, pour limiter au maximum les effets catastrophiques d’une explosion, accidentelle ou non " (rapport de 1874 et circulaires de 1874/75 & 76, rapportés par Truttmann).

Adj. Lissner a écrit:
Pour ce qui est de l'absence de vide sanitaire [...] des caisses étanches ? Ca expliquerait l'absence de vide sanitaire [...].
Mais ça pose d'autres questions : pourquoi des galeries d'assèchement ? Pourquoi des évents ? Et pourquoi une chambre aux lampes en fond de magasin ? Bref, pourquoi autant de précausions destinées à limiter l'humidité, si le conditionnement de la poudre ne craint pas l'humidité ??? scratch On aurait alors pu sérieusement simplifier le plan du magasin, et en réduire d'autant le coût.
Bien vu : j'ai évidemment pensé la même chose.

........

........
Au fait, quand je vous disais qu'il n'y a rien qui ressemble plus à une gaine qu'une autre gaine... Je ne sais même plus quelle(s) photo(s) représente(nt) celle " de droite ", ni quelle(s) photo(s) représente(nt) celle " de gauche ". Peut-être même qu'il y en a une, ce n'est pas à l'île Madame...

Bis bald.
Revenir en haut Aller en bas
RO 204B
Membre confirmé
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 75
Localisation : 17000 La ROCHELLE

MessageSujet: Re: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   Dim 22 Aoû 2010, 14:25

Reprenons la visite.

Notre poudrière a 3 entrées successives, la dernière, celle d’accès à la chambre, comportant deux portes (quatre vantaux). Rappelons que « la chambre est toujours précédée d’un vestibule de 4 m de long x 2,50 m de large, jouant surtout le rôle de sas » (Truttmann), que j’appellerai ici « 2e vestibule ».

Dans ce 2e vestibule, sont déposés 4 vantaux de porte. Les 4 sont en bois doublé de tôle, conformément à la description rapportée par Truttmann pour la porte extérieure d’accès à la chambre. Deux de ces vantaux correspondent par conséquent à cette porte. Mais les deux autres – également doublés de tôle, insistons sur ce détail - ne sauraient correspondre à la porte intérieure alors que ses « gonds, pentures et entrée de serrure [étaient] en bronze pour éviter tout risque d’étincelle ». Il s’agit donc des vantaux de la porte intermédiaire entre l’entrée donnant sur le fossé et celle d’accès à la chambre.

............................

Photo de gauche : au fond, la 2e porte séparant les deux vestibules, & le 1er vestibule en arrière de celle-ci ; l'entrée de la chambre est à droite ; la photo est prise depuis la partie du 2e vestibule à l'endroit où il se rétrécit pour donner accès à la " gaine d'assèchement. "

Photo de droite : prise dans l'autre sens, elle montre les 4 vantaux doublés de tôle déposés dans le vestibule ; au fond, rétrécissement communiquant avec la gaine d'assèchement qui part sur la gauche.


Dans le plan-type réglementaire initial, ce local était complexe : il était normalement surmonté d’une voûte formant, à l’extrados, le sol d’une cour carrée en puits, où s’ouvre, en pignon, une des fenêtres d’éclairage du magasin : on monte à cette cour par un petit escalier logé dans la paroi et, d’autre part, y aboutissent, latéralement, en vis-à-vis, deux conduits rampants assurant la ventilation du vestibule et de la gaine d’assèchement. Or, en temps de guerre, il fallait blinder cette cour – opération longue et importante : aussi y a-t-on souvent renoncé et simplifié l’organisation du vestibule, souvent construit en simple prolongement du berceau de la chambre à poudre, muni, à la clef, d’un simple « puits de lumière », blindé sans difficulté à la mise en état de défense.
On rencontre le schéma réglementaire à Troyon, au magasin de la Madeleine, à Toul, et, avec des variantes, à Bois l’Abbé, à Sanchey et au Bambois, où le puits du vestibule comporte des parois concaves, formant voûtes verticales.

A l’île Madame, pas de cour au-dessus du vestibule, et par conséquent pas d’escalier. Mais une partie du vestibule est voûtée en plein cintre, au-dessus de laquelle existe un puits amenant la lumière jusqu’à une fenêtre ouverte dans la chambre au-dessus de l’entrée. On a profité de ce puits pour éclairer également le vestibule. Pour cela, on a monté la voûte, de chaque côté du puits, à une hauteur suffisante pour que deux ouvertures pratiquées de chaque côté de celui-ci puissent remplir cette fonction d’éclairage.


............................
En bas des photos, l'intrados de la voûte à la base du puits, également très bien visible sur les deux photos du haut.


La chambre photographiée vers l'entrée. Au dessus de l'entrée, la fenêtre ouvrant sur le puits d'éclairage.

Fenêtre au dessus de la porte, ouvrant sur le puits d'éclairage côté entrée.
Revenir en haut Aller en bas
RO 204B
Membre confirmé
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 75
Localisation : 17000 La ROCHELLE

MessageSujet: Re: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   Jeu 26 Aoû 2010, 21:13

Poursuivons la visite.

Empruntons la gaine d'assèchement pour nous rendre à l'arrière de la chambre à poudre. Nous voilà dans la « chambre d’éclairage » ou « chambre des lanternes », local dont la largeur normalisée est d’un mètre vingt. Il faut monter trois marches pour être au niveau des fenêtres d'éclairage, disposition nécessaire pour allumer facilement les lampes. Elles sont au nombre de trois, ce qui est la norme pour les magasins de 6 mètres (tandis que ceux de 8,70 m ont en principe quatre fenêtres carrées de 0,35 cm).
............................
Chaque renfoncement (perceptible côté...............................L'ambiance
droit) correspond à un emplacement de...............................réelle, hors flash et lampe électrique.
lampe. On devine aussi le puits central.


Les fenêtres étaient fermées, côté magasin, par une glace de 19 mm enchâssée dans un cadre et une feuillure en laiton à joint en caoutchouc. Les vitres ont disparu, mais on voit encore des traces de feuillure en laiton sur une des fenêtres.
............................
Emplacement de lampe côté chambre d'éclairage..................Reste de la feuillure en laiton en haut .........................................................................................à gauche

Citons encore Truttmann : « Du côté de la chambre des lanternes, [les fenêtres] correspondent à une niche où on plaçait une grosse lanterne à réflecteur et lampe à huile : ces fenêtres d’éclairage extérieur sont ménagées de manière à éclairer les allées séparant les piles de caisses à poudre d’1,60 m de large (2 ou 3 piles selon le type de magasin). […] On voit, donc, que les services techniques avaient, en l’occurrence, joué la sécurité maximale, et renoncé à la faculté laissée, à l’origine, d’introduire des lanternes portatives dans les magasins. »

Et Truttmann, encore et toujours : « Le rapport Frossard recommandait d’utiliser, en temps de paix, la lumière naturelle et, on a vu plus haut, la première fenêtre d’éclairage ménagée, en pignon, au-dessus du vestibule d’entrée.
La chambre des lanternes, outre les deux puits de lumière latéraux, en comporte un troisième central, plus vaste (1,2 x 1,2 m) fermé à la base au niveau de la voûte, par un caisson visitable en briques, où s’ouvre la seconde fenêtre de la chambre à poudre. Dans le caisson, était placé un réflecteur pivotant, équilibré, et commandé par câble et qui, orienté à 45°, renvoyait la lumière dans le magasin. Ce puits de lumière servait aussi de cheminée d’évacuation des fumées des lanternes collectées par des tubes métalliques. La lumière – assez faible à vrai dire – procurée par les deux fenêtres d’extrémité était, en outre, relayée par des miroirs portatifs utilisés par les préposés au service des munitions, pour l’examen de près des caisses. »

Ces dispositifs sont détruits, mais on en voit néanmoins les traces.
.....
Arrachement de l'intrados de la voûte en briques qui constituait la base du caisson central :
- à gauche, au dessus de la fenêtre à lampe centrale (on aperçoit, au-dessus, la fenêtre d'éclairage par la lumière naturelle) ;
- à droite, sur le mur opposé.
Ci-dessous, arrachement des cloisons du puits central.


Bien entendu, les trois cheminées précitées étaient fermées et blindées lors de la mise en état de défense du fort, au moment où l’on mettait en service l’éclairage artificiel. Extérieurement, avec leurs lanterneaux vitrés et « persiennés », disposés en alignement, ces orifices avaient l’inconvénient de signaler sans ambiguïté la position du magasin aux observateurs ennemis, même si on avait pris le soin de démonter le ou les paratonnerres, réglementaires depuis le XIXe siècle, et qui faisaient l’objet d’une visite de contrôle annuelle.

Le plus intéressant, selon moi, aujourd'hui, reste de constater à quel point on s'est conformé aux prescriptions des directives de 1874.
Revenir en haut Aller en bas
Steph
Admin
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 45
Localisation : Vendée (85)

MessageSujet: Re: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   Dim 07 Nov 2010, 00:03

Bonsoir,

Pour rester dans le fil du truc d'origine, j'ai déplacé la partie sur l'eau potable créée par LB ici: http://www.defense-des-cotes.com/ile-madame-f71/puits-et-citernes-du-fort-t131.htm#593

lol! lol! lol! Vous y retrouverez également l'extrahordinaire commentaire de Ricard sur la qualité de l'eau du fort !!!!!


drunken Je vais dodo, j'en peux plus !!!!

cheers lol! cheers Steph
Revenir en haut Aller en bas
http://www.steph-sph.com
Steph
Admin
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 45
Localisation : Vendée (85)

MessageSujet: Re: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   Sam 27 Nov 2010, 14:34

Adj. Lissner a écrit:
Question : le Fort de l'Ile Madame possédait-il de l'artillerie de " petit calibre " (95mm notamment) ? Si oui, est-ce que les gargousses de ces pièces étaient également confectionnées à l'avance ?
Et qu'en est-il des projectiles : étaient-ils stockés chargés (sans la fusée s'entend) ?

@+
Adj. Lissner.

Hello mon Adjudant,

Oui, il y avait bien de l'artillerie de petit calibre (dont des canons de montagne !!!)!!!
J'ai retrouvé des choses sur Madame en triant ma doc (dont un plan sommaire du magasin Mle 74 !) pour le Chapus...
Une partie de ces pièces et leurs munitions étaient stockées dans les magasins de la redoute (comprendre fort) mais j'avoue ne pas avoir encore de certitude en ce qui concerne leurs charges de poudre. Faudrait que je pousse un peu la lecture de tout ça!!!

Wink
Steph

Bonne journée

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.steph-sph.com
Jpeg
Membre confirmé


Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   Sam 27 Nov 2010, 23:29

Bonjour,

Si les munitions des batteries de cote sont preparées à l'avance (charges et obus), c'est uniquement parceque la surprise est beaucoup plus à craindre que sur terre (la frontière etant plus proche de la batterie et l'ennemi plus discret dans son approche)

Il serait logique qu'il en soit de même pour les pieces de la defense rapprochée
Revenir en haut Aller en bas
Steph
Admin
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 45
Localisation : Vendée (85)

MessageSujet: Re: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   Dim 28 Nov 2010, 01:34

affraid Non de diou…

Je voulais aller au dodo, m Embarassed ais une intervention de notre Jpeg cheers mérite très largement quelques minutes de veille !!!!
L’île Madame est l’une des 4 positions d’artillerie qui dépendent directement de la Marine !!!
De fait, il ne fait absolument aucun doute que les prescriptions réglementaires y soient respectées !!!
Je vous mets un petit extrait tiré de mon livre de cours de l’École Navale de Brest (1888-1890), rédigé par Mr Rozier.

Wink A+
Steph

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.steph-sph.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fort de l'île Madame - Poudrière extérieure type 1874
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les défenses de l'arsenal de Rochefort :: Technique :: Dispositifs techniques et stratégiques-
Sauter vers: