Le forum consacré aux fortifications françaises et à l’arsenal de Rochefort
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le président de la République au Col de la Vanoise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Steph
Admin
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 45
Localisation : Vendée (85)

MessageSujet: Le président de la République au Col de la Vanoise   Sam 03 Nov 2012, 09:50

Le col de la Vanoise revêtait une importance stratégique toute particulière puisqu’il permettait à un ennemi venant du Mont-Cenis de contourner le « barrage » de Modane en rejoignant la vallée de la Tarentaise en arrière du « barrage » de Bourg-Saint-Maurice. Si aucune fortification permanente ne verrouillait ce passage, le terrain fut organisé au fur et à mesure des manœuvres alpines qui s’y déroulaient tous ans. En août 1897, le président Félix Faure assista à l’un de ces exercices et, à cette occasion, un article fut publié dans le quotidien « La Dépêche Tunisienne » :

« Le signal du départ de Termignon a été donné samedi à cinq heures du matin. Les mulets ont été amenés devant la demeure du Président pour lui et ses officiers généraux. M. Félix Faure avait pris le costume complet d'alpiniste avec béret bleu. L'escorte a été supprimée ; il ne pouvait, en effet, être question de faire passer aux dragons certains passages dangereux. Des mulets chargés de provisions pour le déjeuner suivaient l'expédition. M. Félix Faure n'a pas quitté un seul instant la route normale du col d'où il a pu assister aux diverses phases des manœuvres. Le thème en est le suivant : un parti Est, commandé par le général Robillard, vient du Mont-Cenis avec mission de poursuivre le parti Ouest qui bat en retraite du c6té d'Arpont. Les trois brigades du parti Est ont effectué leurs mouvements avec une aisance incompréhensible, étant données les difficultés du terrain. Les batteries de montagne se déplaçaient avec une mobilité surprenante. Les mulets chargés des canons et des caissons gravissaient les montagnes en dehors de tout sentier tracé, des batteries ont été souvent installées dans des endroits considérés comme inaccessibles. Le parti Ouest, fidèle à son rôle ingrat de plastron, se repliait graduellement. La partie la plus intéressante de la manœuvre devait être une marche du 12e bataillon de chasseurs dans les glaciers de la Vanoise pour couper la retraite aux adversaires. Ce bataillon a exécuté ces mouvements les hommes attachés entre eux par des cordes mais la distance était trop longue et le rassemblement général a retenti avant que le bataillon ait atteint la pointe de Rechasse. Le Président a traversé sans s'y arrêter le hameau de Villard et les chalets de Chavière. La route monte toujours parmi des sites sauvages, côtoyant de profonds précipices. Elle se transforme en sentier pierreux qui devient si mauvais que M. Félix Faure descend de mulet et marche pendant une vingtaine de minutes. A ce moment, le cortège entre en contact avec le parti Ouest qui continue à se replier. Les troupes rendent les honneurs, puis la marche vers les glaciers se poursuit par un sentier fréquemment couvert de neige. Enfin, à dix heures, après cinq heures de route, on aborde le col de Vanoise, à 2.500 mètres d'altitude. Les pics neigeux et les glaciers qui s'étendent de tous côtés étincellent au soleil, formant un spectacle magnifique. Le Président qui était remonté à mulet ordonne la halte près du lac Long et fait servir le déjeuner ».
Bonne journée

Steph

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.steph-sph.com
 
Le président de la République au Col de la Vanoise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les défenses de l'arsenal de Rochefort :: Autres fortifications françaises :: Le système Séré de Rivières :: Savoie :: Col de la Vanoise-
Sauter vers: