Le forum consacré aux fortifications françaises et à l’arsenal de Rochefort
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi il ne faut pas se fier aux légendes des CPA ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bth
Membre confirmé
avatar

Date d'inscription : 15/08/2010
Age : 43
Localisation : Hauts de Seine (92)

MessageSujet: Pourquoi il ne faut pas se fier aux légendes des CPA ...   Sam 24 Nov 2012, 13:42

Bonjour à tous,

Carte-photo vue sur un site d'enchères bien connu (désolé pour la piètre qualité):



La consultation de l'Atlas des batteries de côte permet rapidement d'évacuer le Portzic : que ce soit au fort de terre ou au fort de mer, il n'existe aucun bâtiment de R+2 mini à proximité des pièces.

Il apparaît que cette photo a en réalité été prise à la caserne Fautras, à Brest. Il s'agit d'une pièce de 27 ou 32c mle 1870 M, utilisée comme batterie d'instruction.

Il y avait effectivement une batterie d'instruction dans la cour de la caserne, elle est notamment visible sur cette CPA. On y voit une pièce de 90, deux de 120, et deux de 155 ... et au fond, notre mle 1870 M sur affût mle 1876 T 83 PA.



On la distingue un peu mieux sur cet agrandissement.



A+
Lionel

Revenir en haut Aller en bas
http://lpracht.free.fr
Steph
Admin
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 45
Localisation : Vendée (85)

MessageSujet: Re: Pourquoi il ne faut pas se fier aux légendes des CPA ...   Dim 25 Nov 2012, 10:51

Bonjour Lionel,

Merci de nous faire partager ces très belles CPA !

Oui, il faut se méfier de la façon dont sont légendées certaines CPA (http://www.defense-des-cotes.com/t271-le-jeu-de-lembrouille#1244 par exemple).

J’ai celle de la cour de la caserne mais n’avais absolument pas remarqué la présence d’une pièce modèle 1870 M ; bravo pour cette découverte !!! J’ai cherché à « retravailler » un peu la photo du haut afin de tenter de déterminer le calibre, mais sans aucun succès… Cependant, histoire d’aider à se faire une petite idée des principales caractéristiques de ce type de bouches à feu, je vous mets ci-dessous un extrait d’un document relatif à la plus petite des deux bouches à feu évoquées par Bth, doc tiré d'un vieux numéro de la revue "Marine et Colonies".
"Dans ces conditions, le canon de 27 cm Mle 1870 traverse à bout portant une plaque de fer de 34 cm (26 cm à 1 500 mètres). Avec des obus de 180 kg tirés sous l’angle de 35°57’, on atteint une portée de l’ordre de 11 200 mètres avec un écart moyen de 10 mètres en direction et de 91 mètres en portée".

Très bonne journée

Steph

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.steph-sph.com
Bth
Membre confirmé
avatar

Date d'inscription : 15/08/2010
Age : 43
Localisation : Hauts de Seine (92)

MessageSujet: Re: Pourquoi il ne faut pas se fier aux légendes des CPA ...   Dim 25 Nov 2012, 15:09

'lut Stéphane,

Finalement, après consultation des "canons de la victoire - T5" du général François, photographie haut de page 26, et en raison du même rapport d'échelle entre les soldats posant et le canon, j'aurai tendance à penser que c'est un 27c et non un 32c.

A+
Lionel
Revenir en haut Aller en bas
http://lpracht.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi il ne faut pas se fier aux légendes des CPA ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi il ne faut pas se fier aux légendes des CPA ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les défenses de l'arsenal de Rochefort :: Dans les autres arrondissements :: 2ème arrondissement-
Sauter vers: