Le forum consacré aux fortifications françaises et à l’arsenal de Rochefort
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Tranche Sur Mer - Fort du Grouin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vorwats
Membre confirmé


Date d'inscription : 31/12/2012

MessageSujet: La Tranche Sur Mer - Fort du Grouin   Jeu 03 Jan 2013, 16:43

Bonjour,

Quelqu'un ici connait il l’existence de ce fort?? un canon appartenant soit disant a celui ci a pendant de longues années trainé sur la plage près de la pointe du grouin du cou.
Il me semble qu'il est désormais exposé sur l'ile de Ré (info lu sur le net mais impossible de remettre la main dessus).
ce fort était d'apres mes info armé de 2 canons et servis par une compagnie des canonniers garde cotes puis par la garde nationale sous la révolution.

il se peut aussi que ce même canon ait pour origine la frégate anglaise "la pique" qui coula ici lors du combat qui l'opposa à la frégate française "la seine" les 29-30 juin 1798.

Revenir en haut Aller en bas
RoLR
Membre confirmé


Date d'inscription : 14/12/2012

MessageSujet: Re: La Tranche Sur Mer - Fort du Grouin   Jeu 03 Jan 2013, 18:44

Bonsoir,

Un canon, exposé sur l'île de Ré? Peut-être l'un des deux qui se trouve à côté du monument de Sainte-Marie de Ré.
Revenir en haut Aller en bas
Steph
Admin
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 45
Localisation : Vendée (85)

MessageSujet: Re: La Tranche Sur Mer - Fort du Grouin   Jeu 03 Jan 2013, 22:17

Bonsoir Vincent,

la direction d'artillerie de Nantes est le "parent pauvre" des archives du SHD...
J'ai sans doute des choses, mais il me faut un peu de temps ( pig mes archives sont un bordel sans nom, comme toutes archives qui se respectent...)...

Très bonne soirée
Steph

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.steph-sph.com
vorwats
Membre confirmé


Date d'inscription : 31/12/2012

MessageSujet: Re: La Tranche Sur Mer - Fort du Grouin   Sam 05 Jan 2013, 14:45

j'ai trouvé mention de ce fort (batterie plutot en fait) sur le cadastre de 1811, disponible en ligne sur le site des archives departementale de la vendée.

les canons ont l'air d'etre resté a la tranche (des C.P. les montrent dans le parc des floralies). ce qui est sur, ce ne sont pas ceux autour du monument aux morts de sainte marie de ré
Revenir en haut Aller en bas
Steph
Admin
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 45
Localisation : Vendée (85)

MessageSujet: Re: La Tranche Sur Mer - Fort du Grouin   Sam 05 Jan 2013, 15:06

Bonjour,
De mon côté, rien trouvé d’autre, pour l’instant, que des choses sur le fanal et le phare, si ce n’est 2 CPA sur delcampe, dont une où il est question d’un camp…



Au passage, je me suis planté, ce secteur dépendait de la direction d’artillerie de la Roche (Nantes « couvrant » jusqu’à St Gilles…). Une chose est certaine, il n’en est fait mention dans aucun document relatif aux propositions d’armement du programme de 1875…

Je vais poursuivre les recherches dans ce que je peux avoir sur les périodes Révolution / Empire…

Bonne journée
Steph

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.steph-sph.com
vorwats
Membre confirmé


Date d'inscription : 31/12/2012

MessageSujet: Re: La Tranche Sur Mer - Fort du Grouin   Dim 06 Jan 2013, 15:08

Bonjour, voici un bout du cadastre de 1811 ou l'on a la mention de la batterie


le corps de garde est aussi mentionné plus au sud. ce corps de garde est a l'usage des douanniers il me semble.

sur la carte de Cassini (cf geoportail), il est fait mentions du corps de garde mais pas de la batterie), par contre sur les cartes d'etat major dispo sur le meme site, il n'est fait mention d'aucun des deux!

il existe une CPA montrant un des canon sur la plage avec des gens dessus (mais elle n'est pas visible sur delcampe) ce qui me ferait dire que la batterie a du etre victime de l'erosion marine au cour de XIXe siecle.
maintenant reste a savoir en quoi il etait construit j'ai pas le souvenir d'avoir de gros bloc de pierre de taille dans le coin, meme si cette autre CPA semble me prouver le contraire
http://www.cartespostaleslatranche.fr/photo-1952805-1911---La-Tranche-sur-Mer---Pecheurs-de-Crabes-sur-le-Roch_jpg.html
Revenir en haut Aller en bas
Steph
Admin
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 45
Localisation : Vendée (85)

MessageSujet: Re: La Tranche Sur Mer - Fort du Grouin   Dim 13 Jan 2013, 16:58

Bonjour,

Avant tout, merci de nous faire partager ce superbe document !
J’ai profité de la semaine pour faire quelques recherches à propos des combats menés par la frégate la Seine et ai consulté plusieurs récits de cette « affaire ». Tous sont unanimes et confirment qu’à cette époque, il n’y avait pas de batterie à la pointe du Grouin.
Je vous livre ci-dessous celui qui me semble être le plus complet et le plus intéressant et qui est tiré de l’ouvrage « Campagnes, triomphes, revers et guerres civiles des Français, de 1792 à la paix de 1856 », par F. Ladimir et E. Moreau (1856).

« Cette frégate partit donc pour la France, ayant à son bord 610 hommes, y compris l'équipage. La traversée fut paisible, et le 29 juin le bâtiment arriva en vue des côtes de Bretagne ; mais en même temps que d'un côté on signalait la terre, de l'autre se montraient trois bâtiments de guerre qui faisaient force de voiles pour atteindre la frégate française. Ces bâtiments étaient trois frégates anglaises, lesquelles formaient une division sous les ordres du commodore Stirling. La Seine chercha d'abord à éviter le combat ; le capitaine Bigot, qui la commandait, ordonna de changer de route, et au lieu de se diriger sur Lorient, comme on l'avait fait d'abord, on tenta de gagner Rochefort. Après dix heures de chasse, on était arrivé à la hauteur de « l’Ile-Dieu » ; encore une heure ou deux, la frégate la Seine allait atteindre le pertuis Breton, et alors elle était sauvée ; mais en même temps qu'on arrivait en vue de « l’Ile-Dieu », on apercevait une autre division anglaise qui, composée de deux frégates et d'un vaisseau rasé, sous les ordres du commodore Stopford, manœuvrait pour barrer le chemin à la frégate française. Le combat devenait ainsi inévitable ; ce ne fut pourtant qu'à dix heures du soir que le Jason, devançant les deux autres frégates anglaises, arriva assez près de la Seine pour lui envoyer ses premières bordées ; elles furent sans effet, et la frégate française, au contraire, riposta avec tant de bonheur, et ses coups furent si bien dirigés, qu'un incendie terrible éclata presque aussitôt sur le Jason et le força à se retirer. Il fut sur-le-champ remplacé par la Pique ; accueillie par le feu de la Seine comme l'avait été le Jason, la Pique vit, dès les premières bordées, tomber son mât de hune et fut forcée de se retirer à son tour. Mais déjà le Jason était parvenu à éteindre l'incendie que notre feu avait allumé à son bord ; il revint à la charge et ne fut pas reçu moins vigoureusement que la première fois ; il soutint néanmoins le combat assez longtemps pour permettre à la Pique de se réparer et de le venir joindre, de sorte que la Seine eut dès ce moment à soutenir les efforts combinés de deux bâtiments, dont chacun était d'une force égale à la sienne. Le brave capitaine Bigot ne s'en émut pas ; il examina froidement toutes les chances du combat si inégal qu'il soutenait, et se voyant serré de près, écrasé par un feu terrible, il résolut de s'échouer, mesure qui lui offrait deux chances de succès : d'abord, une fois échoué, l'ennemi cesserait probablement de le poursuivre, et dans ce cas, en supposant que le frégate fût perdue, l'équipage était sauvé ; si, au contraire, l'ennemi persistait à le poursuivre, il viendrait lui-même s'échouer à la côte, et si l'événement arrivait près de quelque fort, les frégates anglaises étaient prises. Le capitaine Bigot se dirigea donc vers la terre toutes voiles dehors, mais sans cesser de combattre. En ce moment, la troisième frégate anglaise, la Mermaid, parvint à rallier les deux autres et prit part au combat. Combattant dès lors à un contre trois, le capitaine Bigot continua sa marche vers la terre et, dans la nuit du 29 au 30 juin, il vint s'échouer près du lieu dit « le Grouin de la Tranche », sur les côtes de la Vendée. Les trois frégates anglaises qui le poursuivaient s'échouèrent presque en même temps, ainsi qu'il l'avait prévu ; mais malheureusement on était loin de toute espèce de fort, de sorte que le combat continuant, la Seine n'avait à espérer aucun secours ; bien loin de là, l'autre division anglaise, qui avait voulu lui barrer le chemin, vint alors joindre ses efforts à ceux des trois frégates anglaises échouées, mais dont le feu continuait, de même que la Seine continuait à se défendre héroïquement. Elle parvint ainsi à écraser la Pique et à la faire taire complètement ; quelques instants après, elle était elle-même forcée de se rendre au Jason ; mais c'était une glorieuse défaite! La Seine avait neuf pieds d'eau dans sa cale ; la soute aux poudres était submergée, et il ne lui restait que trois canons en état de faire feu. La perte de l'ennemi fut bien plus considérable que la nôtre car il fut obligé de brûler la frégate la Pique, pour ne pas la laisser sur nos côtes, et le Jason, qu'on parvint à relever, était dans un si déplorable état que, malgré les réparations qui y furent faites, il se perdit peu de temps après sur les côtes de Brest, où son équipage fut fait prisonnier ».

Reste à rechercher du côté des réalisations napoléoniennes (sur l’extrait du cadastre de 1811 que tu as posté, il est question d’une « batterie impériale »).

Très bonne fin de journée

Steph

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.steph-sph.com
vorwats
Membre confirmé


Date d'inscription : 31/12/2012

MessageSujet: Re: La Tranche Sur Mer - Fort du Grouin   Sam 19 Jan 2013, 15:37

Bonjour,

Merci pour le recit du combat.
j'avais quelque part sur le net que les canons n'avaient pas tirés, je pense que l'on a l'explication maintenant!

Revenir en haut Aller en bas
Steph
Admin
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 45
Localisation : Vendée (85)

MessageSujet: Re: La Tranche Sur Mer - Fort du Grouin   Dim 27 Jan 2013, 11:08

Bonjour,

Malheureusement, mes recherches n’ont pas donné grand-chose…
Pour l’heure, tout ce que j’ai retrouvé en rapport avec la défense des côtes concernant le secteur de la Tranche, ce sont deux articles parus en avril 1807 dans le journal « L’Empire ». Et encore, ils n’ont aucun rapport avec la pointe du Grouin-du-Coup puisqu’il y est question d’une tentative de descente anglaise au Rocher, c’est à dire de l’autre côté de la Tranche…
Mais comme je ne suis pas certain de pouvoir aller plus avant sur ce sujet (et que je les ai sous la main !), je les ajoute donc ci-dessous :

« Le 9 de ce mois, à trois heures de l'après-midi, sept péniches portant environ 200 hommes, détachées de la flotte anglaise qui mouille dans le Pertuis Breton, sont venues pour descendre à la vigie, située près le bourg de la Tranche, côte de la Vendée, en face de l'île de Ré. Les Anglais étaient sur le point de souiller le sol français, lorsque M. le général de division Travot, commandant le camp volant de Napoléon [La Roche / Yon], et M. Béchaud, major du 66e régiment, commandant le 1er arrondissement dudit camp, faisant leur tournée sur la côte, arrivèrent au même point ; un peloton de 30 hommes du 66e et quelques canonniers gardes-côtes y accoururent aussi de la Tranche. L'ennemi manœuvra à portée de pistolet de la côte, tira à cette distancé plus de 50 coups de mitraille sur la troupe ; mais il fut tellement comprimé par la ferme contenance de ces militaires encouragés par la présence de leurs chefs, qu'il n'osa effectuer son débarquement. M. le général Travot resta à cheval, au milieu de la mitraille, pendant trois quarts d'heure, défiant vocalement avec sa bravoure ordinaire les Anglais de mettre pied à terre ; ils crurent prudent de répondre à ce défi, en couvrant de mitraille le sable sur lequel était placé le général. II est à présumer que les Anglais renouvelleront souvent leurs attaques pour essayer de brûler les vigies, détruire quelques batteries ou enlever des bestiaux ; mais les dispositions sont prises pour les recevoir de manière à ce qu’ils s’en repentent toujours ».

« On vient de publier l'extrait suivant de l'ordre général de la 12e division militaire en date du 11 avril : « Le général commandant la division et le camp volant, a été extrêmement satisfait de la conduite qu'a tenue le détachement du 66e régiment d'infanterie et de la 61e compagnie de gardes-côtes du cantonnement de la Tranche, lorsque sept péniches anglaises, ayant environ 200 hommes à bord, se sont présentées le 9 de ce mois, à trois heures après midi, devant la vigie du Rocher, pour y opérer un débarquement. Ce faible détachement, exposé pendant trois quarts d'heure à la fusillade et à la mitraille, en a tellement imposé par sa bonne contenance et sa fermeté, que l'ennemi s'est retiré, sans avoir effectué son projet. Les habitants de la commune de la Tranche ont aussi, à cette occasion, donné des preuves du plus grand dévouement ».
Voilà…
Si je finis par trouver autre chose, j’ajouterai…

Très bonne journée
Steph

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.steph-sph.com
vorwats
Membre confirmé


Date d'inscription : 31/12/2012

MessageSujet: Re: La Tranche Sur Mer - Fort du Grouin   Mar 29 Jan 2013, 14:10

Merci pour cette petite tranche d'histoire, j'aime beaucoup le souiller....

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Tranche Sur Mer - Fort du Grouin   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Tranche Sur Mer - Fort du Grouin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les défenses de l'arsenal de Rochefort :: Sous-arrondissement de Rochefort :: Quartier des Sables-d'Olonne :: Autres constituantes-
Sauter vers: