Le forum consacré aux fortifications françaises et à l’arsenal de Rochefort
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Calais, fort Lapin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Steph
Admin
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 45
Localisation : Vendée (85)

MessageSujet: Calais, fort Lapin.   Mar 22 Oct 2013, 21:10

Fort Lapin ( http://www.fortiff.be/iff/index.php?p=1979 ) ; il s’y trouve un corps de garde du 1er ou du 2e modèle et son fronton porte le chronogramme 1860. Il faisait parti des défenses de la place de Calais (62).

D’après certaines sources, le fort Lapin aurait été érigé sous la direction de Vauban en 1672… Sous Napoléon, la batterie était armée de 4 pièces de 2 en bronze, de 2 pièces de 24 en fer et de 2 obusiers de 8 pouces. Le 24 septembre 1861, après l’achèvement du corps de garde, un décret déclasse l’ancien fort Lapin et classe le nouveau fort dans la deuxième série des places de guerre au rang des postes militaires.  Le 6 novembre 1884, suite au décret n°14 798, une parcelle de terrain domanial (20 ares et 16 centiares) située à Sangatte est affectée au ministère de la Guerre (service de l’artillerie) en vue de la construction d’une maisonnette destinée au logement du gardien de la batterie.
En octobre 1888, le Conseil Supérieur de la Guerre décida de déclasser le site. Pourtant, le 10 juillet 1894, dans le cadre de manœuvres de la flotte du nord, la batterie effectua des tirs à blanc sur les navires qui défilaient au large. Le feu fut ouvert à 07H05, les « cibles » se trouvant alors à 3 milles ½ de la côte (+ ou – 6 500 mètres). Dans le journal « le Gaulois », qui relata cet engagement, il était question de pièces de 24 cm… En août 1917, un artilleur de la garnison du fort fut tué lors de l’explosion d’un obus défectueux alors qu’il tentait d’en démonter la fusée. En aout 1927, Mr Georges Leygues, ministre de la Marine en exercice, effectua une inspection du secteur de dunkerque et visita la batterie, qui était toujours armée. peu après (en décembre), le fort sera de nouveau déclassé et vendu aux enchères le 25 juillet de l’année suivante (vente programmée à 15H00 à la mairie de Hoymille). La mise à prix fut de 30 000 francs et c’est un entrepreneur de Dunkerque qui remporta les enchères et devint propriétaire des lieux moyennant le versement au trésor de 42 000 francs.
Le 3 juin 1932, le ministère de la défense nationale décidait de la remise définitive par les services de la Guerre aux services de la Marine des ouvrages nécessaires à la défense des côtes. La Royale se voyait confier la conservation de ce qu’il subsistait de militaire dans le voisinage du fort Lapin et, en particulier, celle du poste photoélectrique éponyme. En 1940, quelques combats semblent s’y être déroulés. Quoi qu’il en soit, la batterie était alors militairement occupée. Puis les Allemands s’y installèrent à leur tour. Aujourd’hui, il n’en subsiste que des ruines.

Steph

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.steph-sph.com
 
Calais, fort Lapin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les défenses de l'arsenal de Rochefort :: Dans les autres arrondissements :: 1er arrondissement-
Sauter vers: