Le forum consacré aux fortifications françaises et à l’arsenal de Rochefort
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La triste fin du Labourdonnais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Steph
Admin
avatar

Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 45
Localisation : Vendée (85)

MessageSujet: La triste fin du Labourdonnais   Sam 31 Juil 2010, 18:04

Rochefort étant avant tout un port de guerre, voici le triste récit de la fin du Labourdonnais, un aviso de première classe qui y fut mis sur cale en 1873 et lancé en 1875.

Le 20 février 1893, il se trouve au mouillage de Sainte Marie de Madagascar. Au coucher du soleil, le ciel avait une très vilaine apparence… A 8H00, le baromètre baissait brusquement et le temps devenait mauvais. Toutes les précautions avaient été prises, le navire était tenu sur ses deux ancres avec la longueur de chaîne voulue et les chaudières étaient sous pression. La machine fut mise en marche au milieu de la nuit pour soulager les chaînes. A 4H30 du matin, le 21, la mer étant énorme et les rafales du N.O. excessivement lourdes, les deux chaînes cassèrent en même temps. Ne répondant ni à la manœuvre, ni au gouvernail, l'aviso se rapprochait dangereusement des récifs entourant l'îlot Madame lorsque il fut soulevé par une lame plus forte que les autres qui le porta violemment contre les rochers.
Il faisait encore nuit, la mer était démontée et il était absolument impossible d’organiser le sauvetage ; du reste, le milieu et l’arrière du bâtiment étaient déjà défoncés. Peu à peu cependant, la mer baissant, le ressac sur les récifs avait moins de violence et l’on essaya d’établir un va-et-vient avec le grand canot. Le premier voyage réussit, mais au second, le canot, n’ayant pu conserver l’abri du Labourdonnais, chavira et les hommes qui se trouvaient à bord furent roulés par la mer et noyés. Enfin, dans l’après-midi, on établit un va-et-vient avec les Malgaches et l’on sauva le reste de l’équipage…
Une vingtaine de marins disparurent au cours de cette tragique affaire mais la mer ne rendit que cinq corps !

Source :
SHD de Rochefort, cote 1B1, Direction des défenses sous-marines.

Une petite photo du navire ici :
http://www.netmarine.net/bat/ee/labourdonnais/ancien.htm

A+
Steph

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.steph-sph.com
 
La triste fin du Labourdonnais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les défenses de l'arsenal de Rochefort :: Vie du forum :: Histoire-
Sauter vers: